T’as un vélo ? Non, j’ai un Vélib’

photoDisponible depuis juillet 2007, le Vélib’ fait de plus en plus d’émules franciliens.
Réparti dans la capitale parisienne, plus récemment élargi dans 30 communes de  la petite couronne, ce mode de transport urbain alternatif à la voiture individuelle dispose désormais de plus de 20 000 vélos répartis sur plus de 1 800 stations, elles-mêmes composées de 40 000 plots d’attache.
Moyennant 85 000 locations journalières, le vélo gris à panier métallique (22 kilos à la pesée) rencontre un fort succès. Même si, en moyenne, plus de 1 000 Vélib’ sont en permanence indisponibles (mauvais raccordement du vélo au plot, vandalisme), il y en aura assurément un pas loin de vous.
Pour agrémenter la balade urbaine, Vélib’ semble être aussi un excellent facilitateur de rencontres nocturnes si l’on en croit les nombreux reportages contés sur la toile par les vélibeurs. Pédaler en Vélib’ ou comment trouver l’amour au feu rouge ?
Par contre, Vert en ville vous conseille malgré tout d’opter pour un taxi si vous avez un coup de pompe ou la tête dans le guidon. Questionnez Antoine le vélibeur, il vous guidera jusqu’à la station la plus proche. Ah oui, le prix : 29 €/an.vev_velib
Bonne balade et restez vigilants. Pédale douce sur les limitations de vitesse, pas plus de 80 km/h sur les maréchaux.
« Je préfère un vélo à un cheval, les freins sont plus sûrs à vérifier » Coluche
Publicités

Une réponse à “T’as un vélo ? Non, j’ai un Vélib’

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s